Session Beauty
Retour aux actualités
Actualité

Les Sessions by M6 Publicité : Conférence Beauty – Le corps sous influence digitale… the end ?

Etre alerté

vous devez créer un compte pour vous abonner

Le 18 juin 2018

Le corps sous influence digitale… the end ?

Chahutée par l’apparition des réseaux sociaux, l’industrie de la beauté a connu ces dernières années des bouleversement profonds. Nouveaux codes, nouveaux prescripteurs, nouveaux langages. Parfois contradictoires.

D’un côté, le culte du corps idéal porté à son apogée, avec son flot incessant d’image lissées, retouchées…parfaites. De l’autre, une vague d’émancipation sans précédent, et la revendication d’un corps imparfait, bizarre ou simplement…normal.

Entre ces deux extrêmes, difficile pour les marques de toujours viser juste et d’engager autour des bons messages.

 

Réunis pour débattre de ces enjeux, quatre intervenants étaient présents à la Session Beautyqui s’est tenue le 6 juin dernier à l’Anticafé du LouvreMarion Braizaz, Sociologue et Chercheuse à l’Université de Genève, experte du rapport (complexe !) que nos sociétés contemporaines entretiennent à leur corps. Claire Savary, co-fondatrice du cabinet de tendances Instinct, experte de la mode et de la cosmétique et conseillère auprès des plus grandes marques de luxe. Magali Bertin, influenceuse, journaliste chez Glamour et GQ et membre du Golden Network. Et Adrien Potencier,  Europe communication manager de Make Up For Ever.

Image1

Du #body positive au #neutralbody

Tendance phare de la beauté ces dix dernières années, le #bodypositive apparu sur les réseaux sociaux et porté par des personnalités emblématiques comme Lena Dunham, créatrice de la série « Girls », clame haut et fort la beauté dans toute sa diversité. Des plus historiques, comme Dove ou Marionnaud, jusqu’aux plus jeunes comme Glossier ouMissguided, les marques continuent de  surfer sur ce cri de ralliement. Au risque parfois d’être maladroites, comme l’a rappelé Claire Savary :

« Alors que de plus en plus de marques font appel à des mannequins de toutes tailles, quelques campagnes maladroites ont conduit à une intolérance croissante du public au #fatwashing et à l’opportunisme de certains messages ».

En parallèle, un nouveau discours apparaît, le #neutralbody : « le corps neutre est un appel au lâcher-prise, en réponse à l’injonction à la perfection comme à celle d’exhiber son imperfection et de la revendiquer comme un acte militant », explique Claire. Une forme d’appel à l’indifférence pour accepter son corps et l’oublier.

Magali BertinAlors qu’elle paraissait figée, loin de ces nouvelles attentes, la presse féminine semble enfin y répondre. En témoigne Magali Bertin : 

« Beaucoup des titres de la presse féminine traditionnelle opèrent enfin un repositionnement de leur ligne éditoriale, loin des incontournables régimes estivaux, et plus près des préoccupations quotidiennes et réelles de leurs lectrices ».

Un réveil tardif mais que les femmes sauront apprécier.


Nude, nature, voire naturaliste !

Marque professionnelle à l’origine, Make Up Forever s’est créé un ADN fort autour des valeurs de l’authenticité, de l’universalité et l’utilisation du maquillage comme outil d’empowerment des femmes. Dans la lignée du #bodypositive, Adrien Potencier commente le retour en force du « nude ». Fini le contouring ?

« Nous répondons aujourd’hui à une envie croissante de peaux naturelles, réelles, avec leurs petites imperfections qu’on ne veut plus cacher… Plus de transparence, de brillance, de granulé, de matérialité. Cette tendance est particulièrement forte en France alors qu’aux Etats-Unis on reste encore sur un maquillage beaucoup plus prononcé ».

Capture d'écran 2018-06-15 16.36.25
Un retour au naturel qui n’est pas sans rappeler que notre rapport à la beauté est intimement lié à la santé, comme le précise Marion Braizaz :

« la santé fait partie de l’idéal de la beauté depuis les années 80 mais cette tendance s’est intensifiée ces dernières années. L’apparition de la slow beauty nous invite à repenser notre mode de consommation et privilégier des produits plus naturels ».

L’apparition d’un discours décomplexant sur la pilosité ou les menstruations est l’expression la plus récente de cette tendance à l’ultra-naturel. Elle est portée par certaines marques pionnières anglo-saxonnes, à l’image de « Thinx » qui tourne en dérision les tabous autour des règles et invite les femmes à accepter leur corps… dans toute sa normalité. Une tendance dont s’empareront bientôt de plus en plus de marques émergentes avant que les grands groupes ne la rendent mainstream ?

Vous souhaitez assister à la prochaine Session by M6 Publicité

« Les Jeunes et l’Argent » ?

Contactez-nous

Image3

Sans titre-1

Les régies publicitaires des groupes France Télévisions, M6 et TF1 lancent SYGMA – DATA VIDEO ACCESS / Autres Actualités

– – Les régies publicitaires des groupes France Télévisions, M6 et TF1 lancent SYGMA – DATA VIDEO ACCESS, un accès standardisé et sécurisé à la donnée logguée en programmatique, en partenariat avec Adobe Advertising Cloud Paris, 12 septembre 2018 SYGMA – DATA VIDEO ACCESS devient le premier standard technologique à conjuguer inventaire vidéo premium et données logguées. À…

Lire la suite
Session golden club jeunes argents

SPOTTED ! #32 – Juillet 2018 : Les Sessions Golden Club by M6 Publicité : Les Jeunes et l’Argent / Études et Marketing

– – Les millennials et l’argent : une génération d’ « épicuriens rationnels » qui casse les codes. – Les millennials ne cessent de faire couler de l’encre et d’intriguer les médias. On les dit individualistes, mais ils ne fonctionnent qu’en communauté… Réfractaires au discours marketing, mais très attachés aux marques… Cyniques, mais optimistes… Obsédés…

Lire la suite