groupe-m6-rtl
Retour aux actualités
Actualité

Communiqué : Projet d’acquisition des activités radio de RTL Group en France par le Groupe M6

Etre alerté

vous devez créer un compte pour vous abonner

Le 14 décembre 2016

Le Conseil de Surveillance du Groupe M6 s’est prononcé aujourd’hui à l’unanimité en faveur du projet d’acquisition du pôle radio français de RTL Group (RTL, RTL2 et Fun Radio). A cette occasion, le Groupe M6 est entré en négociations exclusives avec son actionnaire de référence, RTL Group.

Ce projet constitue une double opportunité :

  • pour le pôle radio RTL, d’accélérer sa croissance et son développement, notamment dans les domaines cross-médias, en bénéficiant de la complémentarité de ses compétences et talents avec ceux du Groupe M6,
  • pour le Groupe M6, de renforcer ses positions globales sur le marché français des médias et de la publicité, tout en optimisant son bilan par la mise en place d’un financement externe.

Les négociations exclusives incluent la consultation des instances représentatives du personnel concernées du pôle Radio de RTL et du Groupe M6 ainsi que l’agrément du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel qui sera saisi prochainement. RTL Group consultera également le gouvernement luxembourgeois sur le projet de transaction.

Ce projet d’accord prévoit l’acquisition de 100% des titres du pôle radio de RTL Group en France, qui comprend les radios RTL, RTL2 et Fun Radio, ainsi que leur régie publicitaire (IP France et Régions) et leurs activités internet.

Le pôle radio de RTL Group est le premier groupe radio privé en France avec une part d’audience cumulée de 18,8% en 2015 et une part de marché publicitaire brute estimée de 22,0% en 2014 (source : CSA – les chiffres clés de l’audiovisuel français, décembre 2015).

Ses 3 réseaux de radio sont :

  • RTL, 1ère radio de France. Sur la dernière vague d’audience publiée (Septembre-Octobre 2016, source Médiamétrie 126.000 Radio, Lundi-vendredi 05h-24h), RTL confirme son leadership, s’affichant comme la 1ère radio de France en part d’audience (12,5%), en durée d’écoute (2h21 par jour), et en audience cumulée (6,4 M d’auditeurs chaque jour) ;
  • Fun Radio, la station référence du son dancefloor. En septembre-octobre la station se classe 2ème radio musicale de France, avec 8,1% de part d’audience commerciale sur les 25-49 ans ;
  • RTL2, radio Pop-Rock destinée aux jeunes adultes, et 2ème radio musicale sur les CSP+I selon la dernière vague d’audience.

Par ailleurs, RTLnet rassemble les sites internet des trois radios. En septembre, RTL.fr, 1er site de radio, a accueilli 3,1 millions de visiteurs uniques. RTL2.fr et funradio.fr ont atteint, eux, les 2ème et 3ème places du classement des sites de radio musicale. (Médiamétrie NetRatings, septembre 2016).

Les chiffre d’affaires et EBITA du pôle radio de RTL en France se sont élevés respectivement à 168 M€ et 24 M€ en 2015.

Ce projet initié par M6 est une réelle opportunité pour le Groupe, qui ajouterait le média Radio à ses activités Télévision, Production & Droits Audiovisuels et Diversifications, et élargirait ainsi son offre plurimédia et sa capacité de développement de projets de diversification.

Le Groupe M6 s’enrichirait de trois radios animées et développées avec le talent d’équipes soudées et compétentes. Leur reprise se ferait dans le respect de chacune des antennes. Ainsi, à l’instar des Rédactions du pôle Télévision, les stations radio conserveraient leur autonomie éditoriale.

Les leviers de développement identifiés concernent principalement :

  • un rapprochement des équipes commerciales dédiées aux marchés Télévision, Radio et Digital, afin de renforcer l’attractivité des offres marketing et publicitaires en s’appuyant sur la complémentarité des publics et des moments de consommation de chaque média ;
  • un renforcement des activités et services digitaux, car la croissance rapide de la consommation des deux médias en format numérique non linéaire exige une forte capacité d’innovation et d’investissement, qui sera plus performante avec l’action coordonnée des différentes équipes ;
  • des innovations dans les contenus, dont l’Information, grâce au leadership de RTL, mais aussi les Divertissements et la Musique, avec les stations musicales et les chaînes du Groupe ;
     
  • un partage des compétences dans les métiers de support, autour des meilleurs outils de gestion et techniques, en visant une amélioration continue des processus et organisations au service des opérationnels.


Le Groupe M6 vise un EBITA de 40 M€ pour le pôle radio à horizon 2020.

Dès la réalisation de l’opération, deux conventions réglementées seront mises en place entre le Groupe M6 et RTL Group, l’une au titre d’une redevance pour l’utilisation de la marque RTL et l’autre pour la refacturation des coûts de diffusion de RTL en ondes longues depuis le Luxembourg. Le montant annuel ne saurait excéder 3% du chiffre d’affaires du pôle.

L’autorisation d’investissement a été prise par les seuls membres indépendants du Conseil de Surveillance, qui ont pris soin de se constituer préalablement en comité ad hoc, et de confier une mission d’expertise indépendante au cabinet FINEXSI[1].

Ce dernier a remis le 13 décembre une attestation d’équité qui se conclut par : « les conditions financières de l’Opération telles que prévues dans le projet de Contrat de cession de titres et de parts sociales nous paraissent équitables d’un point de vue financier pour les actionnaires de M6. »

Ce prix s’élève à 216 M€ hors trésorerie, et son paiement se fera au jour de la réalisation.

Le Groupe M6 envisage de financer l’opération à 100% par de l’endettement, ce qui viendrait ainsi améliorer la structure de son bilan, avec une dette nette du Groupe estimée post-opération inférieure à 1x EBITA 2015. Pour bénéficier des conditions de marché favorables, M6 a l’intention de mettre en concurrence plusieurs établissements bancaires.

Ainsi le Groupe préserverait sa capacité d’investissement pour développer ses autres métiers.

Nicolas de Tavernost, Président du Directoire du Groupe M6, déclare : « Ce projet est une étape importante pour le groupe qui réaliserait ainsi la plus grosse opération de croissance externe de son histoire, ajoutant à ses autres activités le métier de la radio, atout indiscutable d’une offre plurimédia. Il permettrait ainsi d’associer le 2ème groupe privé français de Télévision avec le 1er groupe privé français de Radio».

labortoire sonore black friday

Entendez-vous le Black Friday 2017 ? / Autres Actualités

– – Le compte à rebours du Black Friday est lancé ! Les marques se saisissent de la radio pour communiquer sur cette semaine de déstockage devenue incontournable.   Événement commercial phénoménal outre-Atlantique, le Black Friday s’est imposé en France en moins de 3 ans comme le rendez-vous amorçant la période des fêtes de fin…

Lire la suite